La Monarchie

Les ordres et armoiries

A travers cette page, retrouvez des informations sur les origines et la signification des ordres et armoiries de la Maison de Nassau.

© Collection photographique de la Maison grand-ducale de Luxembourg
Ordres

La Maison grand-ducale de Luxembourg confère deux ordres, créés tous les deux au 19e siècle : l’Ordre du lion d’or de la Maison de Nassau et l’Ordre de mérite civil et militaire d’Adolphe de Nassau.

Ordre du lion d’or de la Maison de Nassau

L’Ordre du lion d’or de la Maison de Nassau demeure la plus noble distinction de la Maison grand-ducale et, en même temps, la plus haute décoration luxembourgeoise.
Cette distinction est réservée aux membres de Maisons royales et à des chefs d’État ayant particulièrement mérité de la personne du Grand-Duc et du pays.

Cet ordre a été créé en 1858 en commun par Guillaume III, Roi des Pays-Bas et Grand-Duc de Luxembourg, et par Adolphe, Duc de Nassau, afin de commémorer la division de 1255 de la Maison de Nassau en deux branches (walramienne et othonienne) et de témoigner de leur bonne entente 600 ans plus tard. Cet ordre est commun aux deux branches de la Maison de Nassau.

© Collections photographiques de la Maison grand-ducale de Luxembourg
Ordre de mérite civil et militaire d’Adolphe de Nassau

Par arrêté ducal du 8 mai 1858, le Duc Adolphe de Nassau créa cet ordre sous la dénomination : Nassauischer Militär- und Zivilverdienstorden Adolphs von Nassau.

L’ordre porte le nom de son ancêtre homonyme Adolphe de Nassau, Roi d’Allemagne de 1292 à 1298.

Le Grand-Duc est le Grand Maître de l’Ordre qui est destiné à récompenser les personnes qui se sont distinguées par leur fidélité et leur mérite envers lui-même, de sa Maison ou du pays.

© Maison du Grand-Duc
Armoiries de S.A.R. le Grand-Duc Henri

Par arrêtés grand-ducaux des 23 février et 23 juin 2001, signés au Palais grand-ducal de Luxembourg, S.A.R. le Grand-Duc Henri a fixé ses nouvelles armoiries qui sont à trois échelons : petites armoiries, moyennes armoiries et grandes armoiries.

Petites armoiries

Écartelé, aux I et IV de Luxembourg qui est un burelé d’argent et d’azur, au lion de gueules, la queue fourchue et passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d’or, aux II et III de Nassau qui est d’azur semé de billettes d’or, au lion couronné d’or, armé et lampassé de gueules.

L’écu est timbré d’une couronne royale.

Moyennes armes

Les petites armoiries augmentées de supports, à dextre un lion couronné d’or, la tête contournée, la queue fourchue et passée en sautoir, armé et lampassé de gueules, à senestre un lion couronné d’or, la tête contournée, armé et lampassé de gueules.

Grandes armoiries

Écartelé, aux I et IV de Luxembourg qui est burelé d’argent et d’azur, au lion de gueules, la queue fourchue et passée en sautoir, armé, lampassé et couronné d’or, aux II et III Nassau qui est d’azur semé de billettes d’or, au lion couronné du même, armé et lampassé de gueules, sur le tout en cœur de Bourbon de Parme qui est d’azur à trois (deux, une) fleurs de lys d’or à la bordure de gueules chargée de huit coquilles d’argent posées en orle.

L’écu est timbré d’une couronne royale et entouré du ruban et de la croix de l’Ordre de la Couronne de Chêne.

Les supports sont à dextre un lion couronné d’or, la tête contournée, la queue fourchue passée en sautoir, armé et lampassé de gueules, à senestre un lion couronné d’or, la tête contournée, armé et lampassé de gueules, chaque lion tenant un drapeau luxembourgeois frangé d’or.

Le tout est posé sur un manteau de pourpre, double d’hermine, bordé, frangé et lié d’or et sommé d’une couronne royale, les drapeaux dépassant le manteau.

Pour aller plus loin :
En savoir plus sur la Famille grand-ducale
Toute l’actualité de la Famille grand-ducale