La Famille grand-ducale

S.A.R. la Grande-Duchesse

Née le

22 mars 1956

à La Havane, Cuba

© Maison du Grand-Duc / Emanuele Scorcelletti

Biographie

Femme de coeur et de conviction, la Grande-Duchesse met la protection des personnes vulnérables et la défense des droits des femmes et des jeunes filles contre toute forme de violence au coeur de son action humanitaire et sociale.

Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Maria Teresa est l’un des quatre enfants de Monsieur José Antonio Mestre et Madame Maria Teresa Batista-Falla de Mestre.

Le 14 février 1981, Maria Teresa Mestre épouse Son Altesse Royale le Grand-Duc héritier Henri à la Cathédrale Notre-Dame de Luxembourg. De leur union sont nés quatre fils et une fille :

Le 7 octobre 2000, le Prince héritier Henri devient Grand-Duc de Luxembourg. Dès lors, la Princesse Maria Teresa porte le titre de Grande-Duchesse de Luxembourg.

Son Altesse Royale la Grande-Duchesse est aujourd’hui grand-mère de quatre petits-fils et d’une petite-fille :

  • Prince Charles (né le 10 mai 2020), fils du Grand-Duc héritier et de la Grande-Duchesse héritière,
  • Princesse Amalia (née le 15 juin 2014) et Prince Liam (né le 28 novembre 2016) les deux enfants du Prince Félix et de la Princesse Claire de Luxembourg,
  • Prince Gabriel (né le 12 mars 2006) et Prince Noah (né le 21 septembre 2007), les deux fils du Prince Louis de Luxembourg.
Portraits de la Grande-Duchesse

Photo officielle, en tenue de gala ou au naturel, découvrez dans cette galerie la Grande-Duchesse sous toutes ses facettes

© Collections de la Cour grand-ducale

Maria Teresa et sa mère, Maria Teresa Batista-Falla de Mestre

Enfance

Dès son plus jeune âge, la Grande-Duchesse a été sensibilisée aux problématiques sociales et humanitaires, reprenant ainsi une tradition familiale qui a amené ses grands-parents Agustin Batista Y Gonzalez De Mendoza et Maria Teresa Falla Y Bonet à prendre part activement aux oeuvres philanthropiques et culturelles de Cuba. La construction de dispensaires médicaux offrant des soins gratuits dans les milieux ruraux défavorisés compte parmi leurs engagement les plus remarquables. Ses grands-parents ont également contribué à la création de l’Orchestre Philharmonique de La Havane, dont la famille fut le principal donateur jusqu’à la révolution cubaine.

C’est au moment de la révolution conduite par Fidel Castro, en 1960, que la jeune Maria Teresa Mestre, accompagnée de ses parents, José Antonio Mestre et Maria Teresa Batista-Falla de Mestre, de ses deux frères et de sa soeur, quitte Cuba. La famille d’origine espagnole va s’établir à New York, où la Grande-Duchesse est élève de l’école de Marymount.

À partir de 1961, elle étudie à l’Ecole Française de New York. En juin 1965, sesparents s’installent pendant quelques mois dans leur propriété familiale à Santander en Espagne, puis élisent domicile définitif à Genève. Tout comme ses deux frères et sa soeur, Antonio, Luis et Catalina, Maria Teresa a bénéficié d’une excellente éducation. Alors que son père est actif dans les domaines financiers; sa mère, passionnée d’arts et de littérature, se consacre à sa famille et transmet aux siens notamment les valeurs de la foi chrétienne.

© Cour grand-ducale / Collections privées

Photo de famille. La Grande-Duchesse est entourée de ses parents, de ses frères et de sa soeur. 

Formation

Après ses études à l’Ecole Française de New York, Son Altesse Royale poursuit ses études à l’Institut Marie-José à Gstaad à partir de juin 1965, puis au pensionnat Marie-Thérèse à Genève, où elle passe avec succès le baccalauréat français en juin 1975. Dans l’intervalle, elle obtient la nationalité helvétique. Après ses études secondaires, elle s’inscrit à l’Université de Genève où elle étudie les Sciences Politiques. C’est lors de ses quatre années d’études à l’université que la Grande-Duchesse rencontre son futur époux, le Prince Henri de Luxembourg, qui y suit des études similaires.

En 1980, la Grande-Duchesse obtient une licence en Sciences Politiques et le 7 novembre de cette même année, à la fin de leur cursus universitaire, leurs fiançailles sont annoncées.

Henri et Maria Teresa à Genève © Cour grand-ducale / Collections privées
Portrait du Prince Henri et de Maria Teresa © Collection privée / Cour grand-ducale
Le Grand-Duc et la Grande-Duchesse se tenant la main © Cour grand-ducale / Collections privées
 

En 1981, le jour de la Saint-Valentin, Maria Teresa Mestre épouse à Luxembourg Son Altesse Royale le Grand-Duc héritier. 

© Cour grand-ducale / Tony Krier

Engagement humanitaire et social

Depuis son mariage en 1981, la Grande-Duchesse engage de nombreuses actions en faveur des personnes vulnérables au Luxembourg et dans le monde, notamment à travers la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse qu’elle préside.

Maggy Barankitse et la Grande-Duchesse © Hervé Montaigu / Tageblatt

2013, la Grande-Duchesse rencontre Maggy Barankitse pour échanger sur le « Projet la main tendue » entièrement financé par la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse.

La Grande-Duchesse au 10e anniversaire de la Fondation Grameen © Cour grand-ducale / Sophie Margue

2018, la Grande-Duchesse au 10e anniversaire de la Fondation Grameen Crédit Agricole avec le Professeur Yunus, Prix Novel de la Paix.

La Grande-Duchesse avec une mère à l'Hôpital REMA au Burundi © LUXPRESS / Jean-Claude Ernst

2008, la Grande-Duchesse, Eminent Advocate for Children à l’UNICEF, visite l'Hôpital REMA et du Centre mère-enfant au Burundi

Grande-Duchesse visite prisons burundaises © Luxpress

Juin 2009, la Grande-Duchesse découvre le sort d’enfants mineurs emprisonnés pour des délits de droit commun dans des conditions inhumaines, se bat pour les libérer et leur apporter de l'aide.

La Grande-Duchesse à table écoutant une personne © Croix-Rouge / Sven Becker

Mars 2018, la Grande-Duchesse est allée à la rencontre des sans-abri de Luxembourg-Ville pour les écouter.

Photo de groupe lors de la projection du film "Lynn - Firwat net? Inclusion gëtt et!" © Cour grand-ducale / Luxpress / Jean-Claude Ernst

2010, la Grande-Duchesse assiste à la projection du film "Lynn - Firwat net? Inclusion gëtt et!" à l'Utopolis de Luxembourg.

Voyage humanitaire au Bangladesh assise avec des enfants et Professeur Yunus © SIP / Christophe Olinger

2003, la Grande-Duchesse fait un voyage humanitaire au Bangladesh, en présence du Prix Nobel de la Paix, Professeur Yunus.

La Grande-Duchesse lors des Paralympics © Luxpress / Jean-Claude Ernst

2004, La Grande-Duchesse lors des Paralympics.

La Grande-Duchesse visite l'association Casa Sol © SIP / Charles Caratini / tous droits réservés

2010, La Grande-Duchesse visite au Portugal l’association Casa Sol (Associação de apoio ás crianças infectadas pelo virus da sida e suas familias) active dans la prise en charge des enfants atteints du sida.

 

Elle assure de nombreux patronages et engagements auprès d’organisations caritatives et socioculturelles luxembourgeoises, dont la Croix-Rouge luxembourgeoise et la Fondation Cancer.

Elle met également au coeur de son action la défense des droits des femmes et des jeunes filles et la lutte contre toute forme de violence à leur encontre. Un engagement personnel que la Grande-Duchesse a concrétisé en encourageant les femmes à participer activement à l’édification de sociétés plus justes, fondées sur le respect de la dignité humaine et les valeurs de solidarité.

A ce titre, elle devient en 1997 Ambassadeur de bonne volonté auprès de l’UNESCO pour son action en faveur de l’éducation des jeunes filles et l’égalité des genres, le droit des femmes et la microfinance. En 2007, la Grande-Duchesse est nommée Eminent Advocate for Children à l’UNICEF, et s’engage à défendre les intérêts de tous les enfants au sein de la communauté internationale.

Elle n’a de cesse depuis lors de poursuivre ses actions en faveur de l’enfance et de l’éducation. En janvier 2016, elle organise un Forum international sur les troubles d’apprentissage, afin de redonner espoir aux parents d’enfants confrontés à cette problématique, où son fils, le Prince Louis, témoigne de sa dyslexie.

La Grande-Duchesse engage de nombreuses actions en faveur des personnes vulnérables au Luxembourg et dans le monde à travers la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse qu’elle préside.

© Cour grand-ducale / Sophie Margue

Octobre 2018, Son Altesse Royale a visité un camp de réfugiés près de Bar Elias au Liban.
 

Elle travaille également depuis une trentaine d’années en étroite relation avec Professeur Muhammad Yunus (lauréat du prix Nobel de la Paix 2006) et s’implique dans le domaine de la microfinance et de la finance inclusive, promouvant également ce concept au Grand-Duché de Luxembourg. Le social business et l’entrepreneuriat féminin sont pour elle la clef de l’économie de demain.

Ainsi, depuis 2006, la Grande-Duchesse assure la Présidence d’honneur de LuxFLAG, Luxembourg Fund Labeling Agency, la première agence à octroyer un label de qualité à des fonds d’investissements en microfinance à travers le monde. Depuis 2005, la Grande-Duchesse préside le grand Jury international du Prix européen de la Microfinance, qui récompense chaque année le porteur d’une initiative en matière de microfinance et de finance inclusive dans des pays en développement.

© Godong / Philippe Lissac

En 2008, le Professeur Yunus et les dirigeants de Crédit Agricole S.A. créent la Fondation Grameen Crédit Agricole, que la Grande-Duchesse rejoint dès sa création, en tant que membre du conseil d'administration. Son Altesse Royale a appuyé de nombreux projets de microfinance portant sur l’amélioration de la qualité de l’éducation des filles et l’indépendance des femmes grâce à l’octroi de microcrédits.

L’engagement humanitaire et social de la Grande-Duchesse l’a souvent amenée à l’étranger afin de se rendre compte sur le terrain de l’évolution des projets qu’elle soutient activement. C’est ainsi qu’elle a visité le Népal, le Mali, le Bangladesh, la Thaïlande, la Bosnie, le Laos, le Kenya, le Sénégal, le Burundi et plus récemment le Liban, prenant particulièrement à coeur le sort des enfants et des femmes en détresse.

En 2009, S.A.R. la Grande-Duchesse a également été récompensée du prestigieux « Steiger Award », saluant son action dans la catégorie « Charity ».

En juin de cette même année, après un voyage au Burundi, la Grande-Duchesse découvre le sort d’enfants mineurs emprisonnés pour des délits de droit commun. En quatre ans, avec l’aide de la « Maison Shalom » fondée par Maggy Barankitse, et au travers de la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse, le « Projet la main tendue » réussit à faire libérer 600 mineurs incarcérés dans les prisons burundaises dans des conditions inhumaines. Ces enfants ont bénéficié grâce à cela d’une aide psychologique, juridique, médicale, sociale et éducative.

En septembre 2016, la Grande-Duchesse rejoint le conseil de patronage de la Asian University for Women(AUW). Basée à Chittagong au Bangladesh, l’université a formé depuis sa création en 2008 plus de 1200 jeunes filles, destinées à devenir des femmes leader en Asie.

Son engagement humanitaire & social et ses activités officielles en images

Son combat pour les femmes

Particulièrement sensible à la détresse, à l’isolement et à la stigmatisation des femmes et des jeunes filles victimes de violences sexuelles dans les zones sensibles, Son Altesse Royale s’engage dès 2014 sur ce sujet. Après s’être longuement documentée, la Grande-Duchesse rencontre des survivantes. C’est en 2016 qu’elle reçoit les lauréates du Prix Sakharov, Nadia Murad (lauréate du Prix Nobel de la Paix 2018) et Lamiya Aji Bachar, deux jeunes femmes irakiennes, issues de la communauté yézidie, devenues le symbole des femmes victimes de violences de la part de l’Etat islamique ainsi que des porte-paroles de leur communauté.

© Cour grand-ducale / Claude Piscitelli

S.A.R. la Grande-Duchesse a reçu en audience au Palais grand-ducal, les lauréates du Prix Sakharov 2016*, Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar - 15 décembre 2016

C’est également en 2016 que la Grande-Duchesse rencontre Dr Denis Mukwege (lauréat du Prix Nobel de la Paix 2018). Fortement touchée par son travail, elle prend l’initiative d’organiser avec lui et Céline Bardet, fondatrice et directrice générale de l’association We are not Weapons of War, le Forum international Stand Speak Rise Up! au Luxembourg, en mars 2019, pour mettre fin aux violences sexuelles en zones sensibles.

© Cour grand-ducale / Sophie Margue

2019, la Grande-Duchesse et le Dr Denis Mukwégé, prix Nobel de la paix 2018 durant la conférence de presse Stand Speak Rise Up! 

Ce Forum international a rassemblé plus de 1200 personnes autour de 50 survivantes venues du monde entier, et a bénéficié de la présence de trois prix Nobel de la Paix, le Professeur Muhammad Yunus, le Docteur Denis Mukwege et Nadia Murad. Véritable plateforme de débats et d’échanges entre les acteurs clefs de la lutte contre les violences sexuelles dans les environnements fragiles et les femmes victimes elles-mêmes, ce Forum a mis en lumière les expériences, les actions et les recommandations, tant des représentants d’organisations nationales et internationales du terrain, que des survivantes de violence sexuelle, placées au centre de l’attention. La conférence a analysé l’impact socio-économique de ces crimes et atteintes aux droits humains. Y ont également été présentées les initiatives de résilience que les survivantes ont entreprises pour guérir, accéder à la justice, obtenir des réparations, faire entendre leurs voix et devenir des actrices de paix et de changement.

La Grande-Duchesse poursuit cet engagement en créant en septembre 2019 l’association Stand Speak Rise Up! pour dénoncer le viol comme arme de guerre et les violences sexuelles dans les zones sensibles, empêcher leur prolifération et soutenir les victimes dans leur travail de reconstruction et leur besoin de justice. L’association regroupe de nombreuses personnalités reconnues et engagées dans le monde entier.

Galerie photos du forum international Stand Speak Rise Up!

Retrouvez les moments forts du forum international mettant en avant les survivantes de violences sexuelles dans les zones sensibles

Dans le cadre de la préparation du forum, la Grande-Duchesse a effectué un voyage à vocation humanitaire au Liban en 2018. Elle a souhaité aller sur le terrain pour y rencontrer des survivantes de violences sexuelles (réfugiées et migrantes), récolter leurs témoignages et les soutenir dans leur quête de justice et de réparation. Elle a également visité un projet de microfinance destiné à améliorer la condition des femmes, notamment des réfugiées.

En 2018, la Grande-Duchesse intervient également lors des Entretiens de Royaumont sur le thème « Être une femme et victime ». Dans son intervention, elle parle des graves conséquences socio-économiques des viols dans les conflits armés et dans les zones sensibles et appelle au lancement d’une alliance internationale regroupant des survivantes et des personnalités de la société civile visant à renforcer la lutte contre les violences sexuelles dans les zones sensibles, améliorer la prévention et mettre en oeuvre des solutions de réparation et de reconnaissance adaptées.

En 2020, la Grande-Duchesse est invitée par l’OTAN à participer à un dialogue numérique sur le sujet des violences sexuelles en zone de conflit.

Il nous faut passer de l’émotion à l’action ! Je suis convaincue qu’en mettant les survivantes au cœur du débat, elles pourront se transformer en actrices du changement !
© Cour grand-ducale / Samuel Kirszenbaum

2018, entretiens de Royaumont - La Grande-Duchesse échange avec des intervenantes sur le sujet « Être une Femme, et victime ».

En 2020, elle est Présidente d’honneur du Jury du « Prix de la femme d’influence » qui récompense des femmes qui se sont illustrées pendant la crise sanitaire.

Depuis toutes ces années, le combat engagé que la Grande-Duchesse mène pour les femmes à travers le monde, s’illustre aussi par de nombreuses actions à l’égard des femmes au Luxembourg.

En 2019 et 2020, elle s’implique activement dans les campagnes organisées pour le lancement de l’Orange Week au Luxembourg et rencontre différentes associations, actives notamment dans la protection des victimes de violence domestique.

© Cour grand-ducale / Sophie Margue

Novembre 2019: Orange Week - Marche de solidarité contre les violences faites aux femmes

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, la Grande-Duchesse maintient un contact régulier avec les associations qu’elle soutient, à travers des appels téléphoniques, des messages vidéos invitant à la solidarité, ou en participant à des campagnes sur les réseaux sociaux.

Avec la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse, elle initie de nombreuses actions comme la distribution de smartphones et tablettes dans les foyers qui protègent les victimes de violences domestiques, et a notamment offert un soutien financier à des étudiantes en situation de précarité.

En 2021, la Grande-Duchesse s’engage auprès de la Vodafone Foundation Luxembourg et de l’a.s.b.l. Femmes en Détresse dans le combat contre les violences faites aux femmes et aux filles en soutenant l’application Bright Sky, qui aide les victimes et leurs proches.

Distinctions de la Grande-Duchesse

Les hautes distinctions que la Grande-Duchesse a reçues pour son action humanitaire sont l’illustration d’un engagement hors du commun.

En octobre 1999, Son Altesse Royale la Grande-Duchesse héritière est nommée Docteur honoris causa de la Seton Hall University (New Jersey, USA).

En février 2003, elle reçoit le titre de Docteur honoris causa de l’Université de Léon (Nicaragua) et le 13 juin 2006, la représentation du Saint-Siège auprès des Nations Unies lui décerne le Path to Peace Award, prix attribué chaque année à une personnalité se distinguant par son engagement humanitaire et social.

En 2013, l’association ELPIDA lui décerne l’International Solidarity Award en reconnaissance de son oeuvre en faveur des enfants atteints d’un cancer.

© Cour grand-ducale / Sophie Margue

La Grande-Duchesse est allée à la rencontre de jeunes filles et mères mineures avec leurs enfants, ainsi que des jeunes femmes enceintes et des familles monoparentales au Centre d’accueil Norbert Ensch à Contern

Interêts

La Grande-Duchesse adore passer du temps avec ses petits-enfants. Elle s’intéresse aux arts décoratifs et au design et dans sa jeunesse, elle a fait de la danse classique pendant 18 ans. Elle aime également le chant, jouer de la guitare et aime tout particulièrement se promener avec ses chiens.

© Cour grand-ducale / Sophie Margue

2020, le Grand-Duc et la Grande-Duchesse lors du tournage du projet «D’Maus Kätti» pour KulturKanal.

Passionnée de littérature, elle a participé au jury du prix littéraire du roman historique, le Prix des Princes, à Paris en 2016.

En janvier 2019, la Grande-Duchesse a remis le « Prix Histoire » à Loris Chavanette pour son ouvrage « Quatre-vingt-quinze, La Terreur en procès ».

La Grande-Duchesse en images et vidéos

La Grande-Duchesse assise à son bureau © Cour grand-ducale / Emanuele Scorcelletti (Paperjam)

Portrait de S.A.R. la Grande-Duchesse au Palais

La Grande-Duchesse à un pupitre lors de sa conférence Stand Speak Rise up! © Cour grand-ducale / Marion Dessard

2019, discours de la Grande-Duchesse pour Stand Speak Rise Up!

La Grande-Duchesse lors du forum « Stand Speak Rise Up! » © Cour grand-ducale / Sophie Margue

2019, S.A.R la Grande-Duchesse lors du forum « Stand Speak Rise Up! ».

Le Grand-Duc et la Grande-Duchesse au château de Bourscheid © Cour grand-ducale / Sophie Margue

2019, Le Grand-Duc et la Grande-Duchesse au Château de Bourscheid.

Le Grand-Duc et la Grande-Duchesse recevant les explications de Philippe Bourseiller © Cour grand-ducale / Sophie Margue

2018, leurs Altesses Royales le Grand-Duc et la Grande-Duchesse au vernissage de l'exposition "Sur l'eau / On Water" par les photographes Yann Arthus-Bertrand et Philippe Bourseiller.

Photo de famille - Henri, Maria Teresa, Jean et Joséphine-Charlotte © Cour grand-ducale / Collections privées

Photo de famille, le Grand-Duc héritier Henri, la Princesse Maria Teresa, le Grand-Duc Jean et la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte.

Photo de la Grande-Duchesse et du Prince Guillaume en 1981 © Cour grand-ducale / Collections privées

1981, naissance du Prince Guillaume.

Naissance du Prince Guillaume - Balcon du Palais © Cour grand-ducale / Collections privées

1981, Présentation à la population du Prince Guillaume au balcon du Palais grand-ducal.

Le grand-duc, la grande-duchesse portant le prince Guillaume © Cour grand-ducale / Collections privées

1983, le Prince héritier Henri, la Princesse héritière Maria Teresa et le jeune Prince Guillaume dans la cour du Palais grand-ducal.

Photo de famille au Château de Fischbach © Collection privée / Cour grand-ducale

Photo de famille au Château de Fischbach

Photo naissance de la Princesse Alexandra à la maternité © Cour grand-ducale / Collections privées

Février 1991, la Grande-Duchesse à la maternité pour la naissance de la Princesse Alexandra.

Photo de Famille en 1992 © Cour grand-ducale / Collections privées

1992, photo de la famille grand-ducale

Photo de Famille en été © Cour grand-ducale / Collections privées

La Grande-Duchesse, la Princesse Alexandra et le Prince Sébastien

Famille grand-ducale - Photo de vacances © Cour grand-ducale / Collections privées

Années 90, la Famille grand-ducale en vacances.

La Grande-Duchesse cuisine avec ses enfants © Cour grand-ducale / Collections privées

Atelier de pâtisserie en famille

Pratique de guitare en famille © Cour grand-ducale / Collections privées

La Grande-Duchesse et ses enfants pratiquent la guitare dans leur salon. 

Fête Nationale 2010 © Claude Dirckes

Le Couple grand-ducal la veille de la Fête Nationale en 2010

Visite du Centre Pontalize © Maison du Grand-Duc / Sophie Margue

Visite du Centre Pontalize dédié à l'encadrement des personnes âgées

Projection du film "Lynn - Firwat net? Inclusion gëtt et!" © Luxpress

La Grande-Duchesse lors de l'avant-première du film "Lynn - Firwat net? Inclusion gëtt et!"

La Grande-Duchesse a visité une unité de soins palliatifs. © Cour grand-ducale / Olivier Polet

La Grande-Duchesse a visité une unité de soins palliatifs.

Visite de l'école Ermsdorf-Medernach © Cour grand-ducale / Claude Piscitelli

La Grande-Duchesse a visité l'école fondamentale d'Ermsdorf-Medernach en 2016

Mouvement Quart Monde © Cour grand-ducale / Claude Piscitelli

La Grande-Duchesse a visité les différents ateliers du Mouvement Quart Monde en 2017

Dîner institutionnel au Château de Berg © Cour grand-ducale / Claude Piscitelli

Dîner institutionnel au Château de Berg en 2018

Visite du Bazar International en 2018 © Cour grand-ducale / Sophie Margue

Visite du Bazar International en 2018

40e anniversaire du Tricentenaire © Cour grand-ducale / Manuel Dias

40e anniversaire du Tricentenaire

Lëtzebuerger Filmpräis en 2018 © MCour grand-ducale/ Sophie Margue

Lëtzebuerger Filmpräis en 2018

Inauguration du CDA © Cour grand-ducale / Sophie Margue

Inauguration du Centre pour le Développement des Apprentissages « Grande-Duchesse Maria Teresa »

Visite humanitaire au Liban en 2018 © Cour grand-ducale / Sophie Margue

Visite humanitaire au Liban en 2018

Prix du Bénévolat en 2018 © Cour grand-ducale / Sophie Margue

Prix du Bénévolat en 2018

Die Großherzogin mit König Willem Alexander und Dr Denis Mukwégé © Cour grand-ducale / Sophie Margue

Forum "From words to action: repairing the wounds of wartime sexual violence"

Fiançailles au Château de Berg © Collection privée

Fiançailles au Château de Berg

La Famille grand-ducale © Collection privée

La Famille grand-ducale au Château de Berg

 

Regarder des vidéos de la Grande-Duchesse :

Biographies de la Famille grand-ducale

Télécharger la biographie

Les activités de la Grande-Duchesse